Chôm’Actif

Temps, Travail, Argent, Changeons les règles!!!

33, rue de Vertaizon 63000 Clermont-Ferrand

Contrôle de la recherche d’emploi : Quand on échoue à combattre le chômage, on attaque les chômeurs !

Lors de son Conseil d’Administration du 20 mai 2015, Pôle-Emploi a décidé de généraliser le contrôle de la recherche active d’emploi. Le gouvernement a donc choisi, sous l’égide de son ministre du travail, de déclarer la guerre aux chômeurs et non au chômage.

La procédure de ce contrôle débutera par l’examen du dossier du demandeur d’emploi. S’il y a soupçon d’insuffisance d’actes positifs et répétés, un questionnaire lui sera envoyé, suivi d’un entretien téléphonique si nécessaire. Enfin si le doute persiste la décision de sanction -de 15 jours à 6 mois - sera prise sur consultation du dossier du chômeur, en dehors de sa présence, et le face à face restera exceptionnel.
Afin de prévenir les réactions d’agressivité pouvant découler des contrôles, le contrôleur sera extérieur à la commune et à l’agence du chômeur contrôlé, et aura accès à une alerte silencieuse en cas de débordement.

Que devient alors la mission de Pôle Emploi qui privilégie le contrôle et la sanction au lieu de proposer des offres d’emploi et un accompagnement ?
Et que dire des devoirs que Pôle emploi ne respecte jamais vis-à-vis des chômeurs ? Que dire de ces chômeurs jamais reçus ? Que dire de ces chômeurs mal orientés ? Que dire de ces chômeurs à qui la formation est rendue inaccessible ?

Cette mesure est avant tout un aveu d’échec pour une politique qui est incapable de créer et de proposer des emplois décents pour les millions de chômeurs qui, chaque jour, en cherchent avec de moins en moins d’espoir d’en trouver.
Avec 600 000 chômeurs de plus depuis 2012, l’urgence n’est pas de contrôler que les chômeurs cherchent du travail, mais d’être capable de leur en trouver !

Le MNCP appelle donc Pôle emploi et le gouvernement à annuler cette mesure, aussi inutile et stigmatisante qu’inutile et vaine.

Si ce dispositif devait se mettre en place, et devant le vide juridique sur lequel elle s’appuie, puisque personne ne sait dire ce qu’est une recherche active d’emploi…, nous appelons les chômeurs qui en seraient victimes à prendre contact avec les associations de chômeurs et à envisager toutes les contestations possibles pour faire reconnaître leur droit élémentaire à ne pas être traités comme des enfants mal élevés ni des délinquants récidivistes !

Communiqué de presse du MNCP

Contact presse : Pierre-Edouard Magnan, délégué fédéral du MNCP, 06 79 91 63 18


Accueil | Contact | Plan du site | | icone statistiques visites | info visites 335934

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site L’Association  Suivre la vie du site Actualités   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.21 + AHUNTSIC par stagesolidairnet

Nos partenaires
<:Mairie de Clermont-Ferrand:>   <:Le Biaujardin:>   <:Conseil Général de puy de Dôme:>   <:Conseil régional d'Auvergne:>   <:Pôle Emploi:>  

<:Europe FSE:>   <:Clermont-Communauté:>   <:Mouvement National de Chômeurs et précaires:>   <:Cultures du Coeur:> <:ADEF+:>  

Creative Commons License